Rechercher
  • psbfondation

Interview de Thomas Berthou, président de la Fondation Paris School of Business

Mis à jour : juin 11

Thomas Berthou, diplômé de Paris School of Business en 2013, a rejoint l'association des Alumni en 2015. Il revient avec nous sur le projet de la Fondation Paris School of Business, dont il est le président.


  • Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Thomas Berthou, j’ai intégré Paris School of Business en 2008 pour rejoindre le Programme Grande Ecole en cinq ans. Pendant mes deux premières années du programme, j’ai comme beaucoup réalisé un stage à Roland Garros, participé à une campagne BDE et ai été responsable du pôle évènementiel du BDS.


En 3ème année, je suis parti pour un an en Australie suivre un double diplôme à Griffith University sur le campus de Gold Coast. De retour à Paris, j’ai intégré le master CCA (comptabilité, contrôle, audit) durant lequel j’ai pu effectuer un semestre d’échange dans l’université de Yonsei en Corée du Sud et réaliser un stage en audit chez Mazars.


Après un dernier stage en contrôle de gestion pour le groupe Safran, j’ai décroché mon premier CDI dans ce même groupe, dans lequel je suis resté sept ans. D’abord en tant que contrôleur de gestion central sur la partie maintenance et réparation des moteurs d’avions puis en tant que contrôleur de gestion industriel sur le périmètre fonderie avec une usine à Gennevilliers et une à Guiyang en Chine. L’année dernière, j’ai rejoint le groupe Brandt en tant que responsable contrôle de gestion opérations.


En parallèle de ma carrière professionnelle, j’ai également rejoint l’association Alumni en 2015 en tant que trésorier. Puis, en 2019, je suis devenu secrétaire général lorsque nous avons lancé le projet de la Fondation.

  • Quel est ton rôle au sein de la Fondation Paris School of Business ?

Je suis en charge du projet de la Fondation depuis son lancement, ce qui inclut la coordination des actions effectuées, la relation donateurs, la mise en place de rituels administratifs et l’animation des réunions du comité exécutif, qui prend les décisions quant à la gouvernance. Je fais également l’interface entre Paris School of Business et la Fondation.

  • Peux-tu présenter la Fondation ?

La Fondation Paris School of Business a une vocation éducative qui s’exprime sur deux axes :


- La sensibilisation aux notions de RSE et d’intraprenariat auprès des étudiants.

- L’éducation au sens large à travers la diffusion de recherches scientifiques sous un format accessible et la création de bourses étudiantes

  • Comment l’idée de la Fondation vous est-elle venue ?

L’idée nous est venue lorsqu’avec le réseau Alumni nous nous sommes aperçus qu’il y avait énormément d’initiatives animées par des anciens élèves, mais qu’il manquait un point de référence pour les aider à grandir et pour les accompagner. Nous avons donc la volonté d’offrir ce point de référence aux Alumni qui souhaitent s’investir pour le bien commun.

  • Quels sont les projets futurs de la Fondation ?

Nous avons commencé notre activité en lançant un fonds d’urgence pour accompagner les étudiants touchés par la crise auxquels nous avons pu verser des chèques alimentaires, aides au loyer ou encore subventions pour du matériel informatique. Nous avons tous en mémoire nos années étudiantes, les budgets serrés, le stress lié aux examens, la difficulté pour trouver ses premiers stages. Ce n'est déjà pas toujours simple en temps classique alors en période de crise... Ainsi, alors que nous disposions d'un peu de moyen, il nous a semblé essentiel de trouver une réponse à une situation dans laquelle il était assez simple de se projeter.


Nous avons également aidé à la publication du Livre Blanc « Agir dans un monde Covid » et récemment lancé notre Research Review « Intelligible », qui a pour objectif de diffuser des travaux et des réflexions scientifiques de façon accessible à tous. Nous accompagnons aussi l’association caritative de l’école GduCoeur tout au long de l’année. Nous souhaitons faire paraître de nouveaux numéros d’Intelligible et continuer à accompagner les initiatives d’Alumni comme celles des projets Guria ou Nosy Komba.


Le futur projet de la Fondation est ce qui devait être notre action initiale, c'est-à-dire mettre en place des bourses, en commençant par accompagner les plus méritants lors de leur année d'études à l'étranger, souvent la plus complexe au niveau financier mais tellement importante en termes d'expérience. Une fois la crise passée, les jobs étudiants de nouveau possibles plus simplement, nous souhaitons accompagner moins de personnes mais avec de plus grosse dotation.

  • Quelles ont été les difficultés rencontrées lors du lancement de la Fondation ?

Ce projet devait se lancer lorsque la crise Covid a débuté, ce qui a chamboulé tous nos plans. Il a fallu s’adapter à la situation et à une année et demie durant laquelle toutes les relations humaines se sont faites à distance. Néanmoins, cette situation a été l’opportunité de réaliser une opération significative dès le premier mois d’activité de la Fondation avec le fonds d’aide d’urgence.

  • Que conseilles-tu aux étudiants de Paris School of Business ?

Je conseille aux étudiants de s’investir dans tout ce que peut proposer Paris School of Business, évidemment en plus des cours qui restent le socle essentiel.


Ainsi je leur recommande vivement de participer activement à la vie associative de l’école, de partir à l’étranger et d’effectuer le plus de stages possibles, car ce sont ces expériences extra-scolaires qui font la différence et apportent des compétences qui leur serviront tout au long de leur carrière.

Posts récents

Voir tout